EVolve par FLO: Est-ce que les VE menacent le réseau électrique?

 

Dès qu’on aborde l’adoption massive des VE, les questions relatives à la capacité du réseau électrique font surface. Est-ce qu’il peut soutenir la demande à venir? Y aura-t-il davantage de coupures de courant si tout le monde conduit un VE? Deux experts de FLO s’expriment sur ce qu’il faudra faire et sur ce à quoi pourrait ressembler l’avenir avec davantage de VE.  

Gabrielle Bejarano discute avec Nathan Yang, Chef de la direction des produits chez FLO et Matthieu Loos, Conseiller technique principal chez FLO à propos d’un réseau prêt pour les VE. Alors que l’engouement pour les VE continue de croitre, la demande en énergie pour les alimenter augmentera également. Pour faire simple : oui, le réseau électrique pourra gérer la demande. Nathan et Matthieu discutent des modifications à prévoir pour préparer le réseau électrique, de la manière dont cela profitera à tous et de l’exploitation de la flexibilité qu’offrent les VE. 

  • À court terme, étant donné que les régions gèrent l’énergie dans laquelle elles ont déjà investi, comme l’énergie solaire, hydroélectrique et éolienne, les solutions varieront d’une région à l’autre.  
  • Le groupe discute des mesures incitatives qui sont en place pour réduire la pression sur le réseau électrique et des mesures envisageables.  
  • Cet épisode aborde la nécessité d’une standardisation pour exploiter la flexibilité des VE.   

En termes de réseau électrique, « il y a beaucoup de craintes, d’incertitude et de doutes dans le marché », souligne Nathan. Pour sa part, Matthieu considère les VE comme l’évolution naturelle de l’électrification en cours depuis des décennies, avec l’éclairage, les appareils ménagers et le chauffage. « L’Électrification apporte une flexibilité intéressante au réseau et nous devons l’exploiter de manière appropriée », a ajouté Matthieu.   

Continuez votre lecture: Disponibilité des bornes de recharge : sur la bonne voie 

Devant l’éventail de possibilités envisageables, la discussion s’illumine : « Imaginez un avenir où la communication et l’échange d’énergie entre les piles de votre maison, les appareils électroménagers et le réseau électrique sont tous standardisés et centralisés et où ils communiquent entre eux », a déclaré Nathan. Cette flexibilité conduirait à un avenir décarboné, à une résilience accrue lors de catastrophes naturelles et à un taux plus élevé de zones autosuffisantes.    

Nathan Yang s’y connait dans le domaine. Dans son rôle, il dirige l’équipe d’ingénierie, de gestion de projet et de conception. Matthieu Loos cumule 10 années d’expérience dans le secteur. Son rôle consiste à s’assurer que FLO travaille sur des technologies de pointe.   

Ne manquez pas notre précédent podcast: Les VE sont-ils pour tout le monde?